Fréderic Rousseau / Burghart Schmidt (eds.) :

Les Dérapages de la Guerre du XVIème siècle à nos jours / Kriegsverbrechen vom 16. Jahrhundert bis zur Gegenwart


broché, 17x24 cm, français / allemand, 316 pages, ISBN 3-934632-27-1 EAN 9783934632270, € 29,90 (commander)

De nombreux travaux récents ont profondément renouvelé l’appréhension de la « violence de guerre », et celle des phénomènes de « violences extrêmes » ou encore des crimes de masse (génocides et massacres), qu’ils s’inscrivent ou non dans des séquences guerrières. Nourri de ces réflexions, l’ouvrage ici présenté déplace quelque peu la perspective et approche les « écarts » de la guerre pour mieux déconstruire ses chutes dans l’ « excès » et le « trop ». 

Chacun des « dérapages » questionné ici est survenu en période de conflits armés où la (une) « démesure » a remplacé la (une) « norme » ; chacun est étroitement associé à l’appréhension d’un « franchissement de seuil » de tolérance, individuel ou collectif ; et si l’échelle d’un groupe restreint a été privilégiée, c’est pour mieux déconstruire et analyser ces « dérapages » comme autant de processus complexes « imbriquant des dynamiques collectives et individuelles, de nature politique, sociale, psychologique », culturelle, militaire, économique.

voir Sommaire